Afin de profiter pleinement du graphisme du forum, merci de télécharger la police Old London sur dafont (à déziper dans C:/WINDOWS/fonts si vous êtes sur XP, double cliquer puis installer si vous êtes sur Vista, 7, 8)
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Jill Dyrsen

Aller en bas 
AuteurMessage
Jill Dyrsen

Jill Dyrsen

Messages : 3
Date d'inscription : 15/12/2014
Age : 31
Localisation : Au Commissariat Central

Ce que tu possèdes
Inventaire :

Jill Dyrsen  Empty
MessageSujet: Jill Dyrsen    Jill Dyrsen  EmptyMar 16 Déc - 14:18



Jill Dyrsen  189046Preznoir
Jill Dyrsen

« Force Courage et Honneur !!! »




→ Carte d'identité ←

Prénom humain : Jill.
Nom humain : Dyrsen.
Âge : 26 ans.
Race : Humaine.
Sexe : Féminin.
Groupe : Forces de Maintient de l'Ordre Publique.
Taille : 1 m 72.
Poids : 66 Kg.





→ Qui suis-je ? ←
Physique:
Jill a beau faire parti des FMOP, elle reste quand même une femme... Un beau brin de femme d'ailleurs ! Un mètre soixante douze pour soixante-six kilos de muscles (et de nibards, soit-dit en passant), elle ne laisse pas grand monde indifférent, surtout parmi ses collègues masculins. Elle porte les cheveux courts, mais de coupe assez féminine, un bon carré plongeant. Elle a le visage ovale, les yeux d'un vert pétillant qui l'illumine et fait ressortir son teint de porcelaine. Elle est relativement fine, pas maigre, elle a quand même des rondeurs. A vrai dire, quand on ne la connaît pas, on a souvent tendance à ne pas la regarder dans les yeux au premier abord.

Au niveau vestimentaire, on la croisera bien plus souvent en uniforme qu'autre chose. Sinon, c'est Madame tout le monde. Ce n'est pas quelqu'un de très féminine de part son métier, mais elle y prête quand même une grande attention, en restant un minimum coquette, un peu de maquillage, une touche de parfum, des hauts cintrés mettant la mettant en valeur, tout pour montrer qu'elle reste, malgré son rang, une femme.
Son uniforme est composé de rangers, d'un treillis noir, un holster de cuisse droite, une ceinture de cuir brun avec une pochette (pour ses menottes, lampe de poche, etc...) un T-shirt vert avec le sigle des FMOP (cf signature), des épaulettes, un gilet pare-balle (En intervention), des gants noirs et un béret noir avec le sigle des FMOP.



Caractère:
Etant entourée d'hommes dans son travail, on apprend très vite en la côtoyant que Jill n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Si il faut repousser quelqu'un ou lui dire ses quatre vérités, elle le fera sans hésiter et sans une once de tact, sauf s'il s'agit d'un de ses supérieurs pour lesquels elle a énormément de respect. Cependant, malgré son foutu caractère, elle reste une jeune femme très joviale et très souriante. Ce ne sera jamais la dernière à rire ni à balancer une vanne. C'est également une jeune femme très compréhensive. Elle comprendra aisément certains soucis que d'autres pourraient tout simplement ignorer. Jill est quelqu'un de relativement calme, peu de choses l'énervent. Cependant, elle sera dure et ferme quand cela sera nécessaire, notamment dans son travail qu'elle prend très au sérieux car il représente une grande part de sa vie. Malgré son physique, c'est une bonne vivante ! Elle aime manger, les bons vins, faire la fête, et sortir. D'ailleurs, elle a un petit péché mignon: le raisin ! Elle ne peut pas s'empêcher de grappiller à même la grappe, ce qui est à la fois mignon est agaçant. Elle adore les plantes et les fleurs, elle en a pas mal dans son propre appartement.






→ Mon histoire ←

L'enfance:
Jill est née le 8 Juin 1996, par une chaude journée de début d'été. Elle à grandit avec ses deux parents dans un joli appartement du secteur Or. Son père était membre des Forces du Maintient de l'Ordre Publique et sa mère travaillait pour une association qui avait pour but d'aider les habitants de la Fange. Fille unique, Jill à grandit entourée de tout l'amour de ses parents, c'était une petite fille très joviale qui passait son temps à rire et faire des bêtises. Dotée d'un certain leadership la petite fille s'était rapidement fait une petite bande d'amis avec lesquelles elle faisait les quatre cent coups, que ce soit à l'école ou en dehors.

La fin de l'innocence:
Alors que Jill était tout juste âgée de 8 ans, un soir qu'elle rentrait de l'école, elle trouva sa mère prostrée sur une des chaises de la cuisine, tenant dans ses mains tremblantes une lettre qu'elle ne lâchait pas des yeux. La gamine s'approcha de sa mère et tirant doucement sur sa manche lui demanda ce qui se passait. Sa mère tourna vers elle un regard emplit de larmes avant de la prendre sur ses jambes et de la serrer fort contre elle, les sanglots reprenant de plus belle. La gamine, inquiète et triste de voire sa mère ainsi, fondit en larmes, le nez enfouie dans son cou. Lorsque les pleurs de la mère se calmèrent elle berça doucement sa fille contre son sein avant d'inspirer un grand coup et de se jeter à l'eau.
La terrible nouvelle percuta Jill tel un raz de marée. Son père était décédé dans l'exercice de ses fonctions. La lettre n'en disait pas plus.

La petite fille au cœur brisé sauta des jambes de sa mère après s'être débattue pour se libérer de son étreinte et couru jusqu'à sa chambre où elle s'enferma à clefs. Trois jours passèrent avant que Jill sorte enfin de sa chambre pour venir manger avec sa mère. La petite fille au regard doux et rieur, au sourire ravageur, avait complètement disparue, remplacée par une enfant au regard dur, creusé de cernes et sur le visage de laquelle on pouvait lire la souffrance qui l'habitait et la rongeait. Peu de temps après la petite fille retourna à l'école, s'enfermant définitivement dans sa bulle de souffrances, coupant tout contact avec ses amis et se jetant désespérément dans les études.

L'adolescence:
La petite fille au cœur déchirée grandit et devint peu à peu une jolie jeune adolescente renfermée sur elle même et morose. Toujours enfermée dans sa coquille, Jill évitait tout contact avec les autres jeunes de son âge, préférant suivre studieusement les cours en silence avant de rentrer directement chez elle pour s’engouffrer encore davantage dans ses études. La plupart de ses congénères l'évitaient et personne n'osait jamais lui adresser la parole, son regard glacial refroidissant les plus téméraires.

Le rayon de soleil:
Alors que Jill avait fêté ses 16 ans depuis peu, par une belle et chaude journée d'été, un jeune garçon de sa classe s'approcha d'elle. La jeune fille l'avait déjà vu plusieurs fois en train de la fixer mais n'y avait pas fait attention. Il s’appelait Jonathan , habitait dans un block non loin du sien. Elle n'en savait pas plus et ne voulait pas en savoir plus d'ailleurs. Alors qu'elle révisait dans le parc de leur lycée, à l'ombre d'un chêne, Jonathan vint se planter juste devant elle. Jill leva le regard vers le jeune homme qui se tortillait timidement devant elle puis dans un soupir le ramena sur ses cahiers. Le jeune homme inspira un grand coups et après lui avoir dit qu'il la trouvait mignonne et tout le bazar habituel, finit par lui demander si elle voulait sortir avec lui. La jeune fille ferma brutalement son cahier avec un nouveau soupir, se leva et... Partit sans même dire un mot au malheureux.

Quelques jours plus tard, en cours de français, le jeune homme revint à la charge. Il lui demanda gentiment s'il pouvait s'asseoir à côté d'elle. Jill ne leva même pas les yeux vers lui et acquiesça. Il prit la place qui était toujours vide à côté d'elle sous les chuchotements et les remarques moqueuses de leurs camarades. Sur qu'il allait se faire dégager rapidement! Jonathan suivit le cours à ses côtés sans dire un mot. C'est lorsqu'ils attaquèrent les travaux pratiques qu'il se mit à discuter peu à peu avec elle. Au début Jill ne répondait pas à ses questions, mais voyant qu'il ne lâchait rien se mit à lui répondre, espérant secrètement qu'après ça il la laisse tranquille. Par la suite le jeune vint s'asseoir à côté d'elle à chaque cours et c'est après plusieurs mois d'une cour assidue qu'il finit par briser sa carapace.

Cela faisait bien trois mois qu'ils avaient pris l'habitude de discuter et de travailler ensemble en cours, quand le jeune homme finit par lui demander si elle voulait bien aller voire le dernier film de Kopaula avec lui. Alors que Jonathan se crispait déjà en s'attendant à une réponse négative et bien cinglante comme elle en avait le secret, la jeune femme, à sa grande surprise, accepta. De mémoire de lycéens c'était bien la première fois qu'on la voyait accepter de faire autre chose que travailler! Et c'était bien la première fois, depuis la tragique mort de son père, qu'on lui vit un sourire. C'était un sourire timide et peu assuré, un peu comme si elle avait oublié comment on faisait et même, qu'elle s'en voulait. La soirée se passa merveilleusement bien et c'est devant chez elle, alors qu'elle s’apprêtait à rentrer, qu'il lui vola leur premier baiser.

De fil en aiguille, Jill et Jonathan en vinrent naturellement à sortir ensemble et alors que la jeune fille grandissait, elle finit par se rouvrir peu à peu au monde. Au contact du jeune homme elle se mit à nouveau à sourire, à rire même! Elle reprit contact avec ses amis d'enfances et petit à petit sa mère vit la gamine turbulente et joyeuse renaître. Elle continua son lycée, restant assidue en cours et alternant les après midi et les week end entre amis, gardant ses soirées pour sa mère avec qui elle renoua finalement le contact.

Toute les bonnes choses ont une fin:
Alors que Jill venait de fêter ses 18 ans et avait obtenue son diplôme, la nouvelle tomba comme un couperet en pleines vacances. Jonathan allait partir. Son père venait d'être promu, ils allaient déménager dans une petite maison du secteur Or à l'autre bout de la ville. De plus comme elle voulait poursuivre ses études en droit et lui entrer dans une école privée de commerce, ils n'allaient plus vraiment pouvoir se voire. La rupture qui s'ensuivit blessa profondément la jeune femme qui se jura alors de ne plus tomber amoureuse. Elle continua ses études de droit pendant deux ans, sortant d'autant plus qu'elle était majeure, prenant et jetant les hommes et femmes qui tombaient sous son charme et l'emprise de ses formes plantureuses.

Rebelote:
Jill était âgée de 20 ans lorsqu'un nouveau drame s’abattit sur elle. Sa mère, avec qui elle habitait toujours et qui travaillait toujours pour son association, fut brutalement tuée par un drogué. Il la massacra d'une cinquantaine de coups de couteaux. L'enquête révéla peu après, et grâce aux bandes de sécurité, que l'homme avait agressé sa mère à la fermeture de l'association, cherchant à lui prendre son argent et étant persuadé qu'il trouverait à l'intérieur de quoi se piquer. Comme la mère de Jill lui répondit qu'il n'y avait ni médicaments, ni drogues, mais qu'elle lui donnerait tout l'argent qu'elle avait sur elle, le camé péta littéralement un câble et la planta encore, encore et encore. La police ne réussit jamais à retrouver l'homme.

Les Forces de Maintient de l'Ordre Publique:
Suite à la mort violente de sa mère et au souvenir douloureux de celle de son père, qu'elle chérissait tant, Jill passa les tests d'entrée pour faire parti des FMOP et ainsi reprendre le flambeau de son père. La jeune femme fut acceptée avec les honneurs et prit son service au Commissariat Central de Sanctuaire. Les années qui suivirent, Jill dut faire sa place au sein d'un métier qui restait majoritairement masculin, redoublant d'efforts et de volonté au cours de ses missions, se forgeant peu à peu une réputation de femme enjouée et généreuse, mais aussi dure et implacable. Ayant gagné le respect de ses pairs, la jeune femme se donne à fond dans son métier, continuant de croire comme ses parents qu'avec de l'aide et le respect des lois les habitants de Sanctuaire puissent devenir meilleurs.

D'un point de vue relationnel, la jeune femme passe une bonne partie de son temps libre à l'entretient de ses plantes et aux sorties, n'hésitant pas à s'amuser autant que possible pour oublier la misère humaine qu'elle côtoie dans l'exercice de ses fonctions. Ouverte à toute rencontre, mais pas encore prête pour une relation sérieuse, Jill n'hésite pas à sortir et coucher avec les hommes et les femmes qui lui plaisent, sans être non plus volage.

C'est donc une jeune femme bonne vivante, libre, mais qui se consacre pleinement à son métier, espérant un jour entrer dans la Brigade d'Investigations et d'Intervention.





→ En Complément ←

PNJ éventuel:
Luc, son co-équipier.

Pouvoirs:
Aucun.

Caractéristiques: (3+1)
- Endurance.
- Sprint.
- Close Combat (Elle pratique le krav maga).
- Maîtrise des armes à feu (Armes policière: armes de poing et fusil à pompe).


Inventaire de départ:
- Uniforme.
- Gilet par-balles
- Tonfa électrique et menottes.
- un pistolet semi automatique MK23
spoiler:
 
- un appartement au Secteur Or.

Trésorerie de départ: 1500 CC





→ Derrière l'écran... ←

Pseudo: Panda.
Âge: Bientôt 23 ans.
Comment as-tu connu le forum?  J'en suis le co-fondateur! Razz
Expérience RP: A peu près une dizaine d'année.
Code règlement: Validé par sa Majestueuse Diablerie



Dernière édition par Jill Dyrsen le Mer 17 Déc - 20:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asmodée

Asmodée

Messages : 16
Date d'inscription : 07/11/2014

Ce que tu possèdes
Inventaire :

Jill Dyrsen  Empty
MessageSujet: Re: Jill Dyrsen    Jill Dyrsen  EmptyMer 17 Déc - 18:22

Et bien et bien... Une première fliquette sur le forum voila qui ne m'étonne pas de toi Razz

Je n'ai rien  à redire sur ta fiche, elle est complète, respecte l'univers (encore heureux Oo).... Tout est ok ! Donc je te valide ! Très heureux

_________________
Jill Dyrsen  441873SignAsmode
Revenir en haut Aller en bas
https://darksanctuary.forumactif.org
Belerann

Belerann

Messages : 6
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 22
Localisation : Quelque part en Belgique

Ce que tu possèdes
Inventaire :

Jill Dyrsen  Empty
MessageSujet: Re: Jill Dyrsen    Jill Dyrsen  EmptyMer 17 Déc - 19:24

Bienvenue chère protectrice de Sanctuaire! Ça fait plaisir un perso comme celui là! Wink

_________________
Jill Dyrsen  220542signature201
Revenir en haut Aller en bas
Ezékiel

Ezékiel

Messages : 42
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 27
Localisation : Casa Sanctum

Ce que tu possèdes
Inventaire :

Jill Dyrsen  Empty
MessageSujet: Re: Jill Dyrsen    Jill Dyrsen  EmptyMer 17 Déc - 21:21

Bienvenue à toi Jill! Razz

Enfin une fliquette dans cette ville pleine de pourris! Razz
(Non c'est pas vrai je suis pas schizophrène à me souhaiter moi même la bienvenue! Fou 1 )

_________________
Jill Dyrsen  737807Ezekielsign1

Jill Dyrsen  947966ladmi10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jill Dyrsen  Empty
MessageSujet: Re: Jill Dyrsen    Jill Dyrsen  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jill Dyrsen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuaire :: 
 :: Registres :: Les présentations validées
-
Sauter vers: